Que sont les allergies saisonnières ?

“Les allergies saisonnières sont dues à une exposition à des substances aéroportées (telles que les pollens) et ne sont observées qu’à certains moments de l’année.”

Elles peuvent se manifester de plusieurs façons, comme des démangeaisons ou éruptions cutanées, des larmoiements , des écoulements nasaux ou au niveau des yeux. Ce qui les caractérise en tant qu’allergie saisonnière tient de leur apparition à des moments précis de l’année, bien souvent en corrélation avec l’apparition du printemps et des pollens associés. 

Dans le langage courant, on appelle ces allergies le rhume des foins.

The Simpsons Sneezing GIF

A chaque saison son pollen :

  • Printemps : les arbres tels que le chêne, l’érable, l’orme, le bouleau…
  • Eté : les graminées
  • Automne : l’ambroisie

Quels sont les symptômes de ces allergies ?

Les pollens sont responsables de réactions allergiques appelées pollinoses au niveau des zones de contact : muqueuses respiratoires et oculaires. Plus rarement ils peuvent être responsables de réactions cutanées, telles que l’eczéma ou l’urticaire.

Les principales manifestations de l’allergie pollinique sont la rhinite allergique, avec des symptômes tels que nez bouché, éternuements, nez qui coule et démangeaisons, mais également la conjonctivite allergique saisonnière dont les symptômes peuvent être des yeux rouges qui peuvent piquer ou gratter, avec une sensation de sable dans les yeux.

Chez les personnes les plus sensibles ou ayant des antécédents, cela peut aller jusqu’à une manifestation asthmatiforme qui se caractérise par une respiration sifflante, provoquée par les mêmes allergènes que ceux de la rhinite allergique et de la conjonctivite.

Quelles solutions pour prévenir et soulager ?

Le bourgeon de cassis

On ne présente plus le bourgeon de cassis pour ses propriétés anti-inflammatoires et “cortico-like.” Il agit ainsi sur tous les paramètres de l’inflammation causés par les manifestations allergiques. Bien connu pour le rhume des foins, les allergies respiratoires et les manifestations asthmatiques, il n’est pas moins efficace sur les allergies cutanées.  Le cassis est le bourgeon le plus étudié au monde du fait de sa grande puissance. 

Comment l’utiliser ?

En cure de 1 à 3 semaines. Démarrez par 5 gouttes par jour dans un verre d’eau en dehors des repas et augmentez la dose jusqu’à 15 gouttes par jour si nécessaire. Au besoin, recommencez la cure de 3 semaines après avoir fait une pause d’une semaine.

Le plantain lancéolé

LA plante anti-histaminique. Associée au cassis, il sera idéal en prévention des allergies saisonnières. Il est également utile pour les personnes dont les manifestations se caractérisent par des difficultés respiratoires grâce à son action expectorante sur les bronches et les poumons.

Comment l’utiliser ?

En EPS, en association avec le cassis, 5 jours sur 7 par cures de 3 semaines renouvelables après une pause d’une semaine. Pour les personnes qui auraient du mal à avaler un EPS en raison de son goût prononcé, une alternative en gélule est également disponible.

Les probiotiques

Un essai clinique réalisé sur 173 personnes souffrant d’allergies saisonnières a été publié dans l’American Journal of Clinical Nutrition. Au sein de l’étude qui a duré 8 semaines, les personnes ayant reçu une combinaison de souches probiotiques ont vu une amélioration de leurs symptômes par rapport au groupe ayant reçu un placebo. Au bout de 5 semaines, les symptômes respiratoires avaient diminé, ainsi que les éternuements et le nez bouché.

Comment l’utiliser ?

Pileje Lactibiane ALR : 1 gélule blanche et 1 gélule jaune par jour

Les huiles essentielles

Aromasantis ARG : une solution complète

  • 5 huiles essentielles, ayant une puissante action anti bactérienne, qui luttent contre les microbes : Niaouli, Romarin officinal CT 1,8 cinéole, Marjolaine à coquille, Ravintsara et Tea Tree.
  • 4 huiles essentielles ayant une puissante action antivirale, dont les fameux Ravintsara et Tea Tree, plus Niaouli.
  • 2 oligoéléments le cuivre et le manganèse ajoutent à l’action des huiles essentielles.
  • Le cuivre oligoélément est modificateur du terrain dans les états infectieux, viraux et inflammatoires.
  • Le manganèse oligoélément modificateur du terrain dans les états allergiques.

Comment l’utiliser ?

1 capsule trois fois par jour pendant le repas, avec un grand verre d’eau. Ne pas utiliser chez les enfants de moins de 7 ans, les femmes enceintes ou allaitant, les personnes allergiques aux Huiles Essentielles, les personnes épileptiques, les personnes ayant fait des convulsion

Share This